Compagnie à l'Affût | NOS SPECTACLES
10440
page-template-default,page,page-id-10440,wp-custom-logo,everest-forms-no-js,mikado-core-2.0.4,ajax_fade,page_not_loaded,,mkd-theme-ver-2.2,smooth_scroll,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-1602,elementor-page elementor-page-10440

LE FESTIVAL DES AFFÛTÉS

Le festival des Affûtés est le festival porté par la Compagnie depuis 2007. Alliant les différentes troupes professionnelles et amateures de la compagnie, mais aussi des spectacles extérieurs, des collaborations, des découvertes, c’est le moment de tous et toutes se retrouver dans nos quartiers autours de formes artistiques diverses !

En 2021, malgré la crise sanitaire Le Festival à l’Affût prends ses quartiers dans le cadre de Bédier en Fêtes au square Clara Zetkin.

3 jours, 2 spectacles, 6 représenations, 12 comédiens et comédiennes et plus de 140 participants !

À l’occasion de la 10e édition du festival, les affûtés ont décidé de relever un défi à la hauteur de l’évènement : proposer leur version de 4 films cultes sur scène.

 

En effet,  c’était le 7e art qui était mis sur le devant de la scène, avec les adaptations originales d’E.T. L’Extra-Terrestre par les Petits Affûtés, Les Sous-Doués passent le bac et Si je commençais pour que ça s’arrête par les Jeunes Affûtés et enfin, Vol au dessus d’un nid de coucou par les Affûtés.

 

Poursuivant notre objectif de créer sur le territoire une dynamique autour du spectacle vivant la Cie à l’Affût a invité différentes compagnies (danse, théâtre, clown…) à venir partager la scène du festival et enrichir avec leurs talents la programmation. Ainsi la Cie Atipik, la Cie Racine de deux, la Cie Théâtre Incognita et la Cie Le double des clefs nous ont fait l’honneur d’être des nôtres et de fêter avec nous la 10ème édition de ce festival.

Migraaaants

Visniec ou le théâtre de la désillusion

Synopsis

Ils viennent par milliers des quatre coins du globe, fuyant des situations tragiques, bravant le danger, la faim et la mer. On les appelle migrants, réfugiés, sans papiers, clandestins, exilés… Mais comment parler d’eux et de leurs errances ? Alors même que nous vivons dans un monde globalisé, où nous sommes finalement tous des migrants. 

Cette exploration de la désillusion humaine représente une succession d’instantanés aux effets grossissants, mêlant absurde, tragédie et poésie.

note d'intention

Dans Migraaaants, Matei Vișniec se penche, avec un humour cynique, sur l’histoire d’une traversée, une “invasion”… 

La Compagnie À l’Affût s’empare aujourd’hui de ce texte qui dépeint si justement la triste absurdité de notre réalité, et vous invite à découvrir une galerie de personnages insaisissables, tout en vous questionnant sur une nouvelle identité.

Informations pratiques

“Migraaaants” fut joué au théâtre Aleph (30 rue Christophe
Colomb, 94200 Ivry-sur-Seine), les 10 et 11 octobre 2020.

 

Avec : Yasmina Attaella, Ionna Bouvier, Moussa Dramè, Sofia
Fataïcha, Yosr Jlassi, Ayoub Kambou, Lucile Lewi, Marco Madinier, Hanane
Sahraoui, Shyma Sahraoui, Youcef Salihou, Malick Salihou, Sakina Zouaoui

Metteur en scène : Julie Clot, Nour Jlassi

Costumes : Chloé Courcelle

Maquillage : Institut Technique de Maquillage (Paris)

Conception graphique : Marie Linyer

Directeur artistique : Nour Jlassi

 

Équipe administrative : Hélène Gaudoin, Edith Maton, Corinne
Pourcelot

Fables bucoliques

Spectacle tout public dans les jardins et les espaces verts de la ville

  « Fables bucoliques » est un spectacle joué au cœur
de la ville, dans les espaces verts et les jardins partagés. Il met en scène des insectes ou des végétaux qui nous entraînent métaphoriquement dans une réflexion sur les comportements et les préoccupations humaines.

   Drôles, touchantes et parfois mordantes, ces saynètes nous invitent à reconsidérer notre société, avec ses travers et ses beautés.

  Alors que nos ressources naturelles s’épuisent, que les villes s’étendent, que l’on oublie les bienfaits de la nature, il s’agit de contribuer à un mode de vie plus sain et plus respectueux, pour nous comme pour les autres. Ce nouveau modèle de développement ne pourrait se faire qu’en prenant en compte l’environnement. 

   Ce spectacle vit au coeur des cités, dans les jardins partagés et les espaces verts. 

   La Compagnie à l’Affût revendique son caractère social et solidaire en s’inscrivant dans une démarche de démocratisation de l’accès à la culture et la pratique artistique dans les quartiers populaires. Par le biais du spectacle vivant, elle tente de créer une dynamique génératrice de lien social et d’échange entre les habitants et du dialogue intergénérationnel.

Ambre

Spectacle mêlant conte, chants, masques, théâtre d'objets et de marionnettes

Où suis je ? Est-ce le jour ? Est-ce la nuit ?

Il n’y a pas de soleil, tout semble plongé dans une sorte de brume.

Quelles étranges maisons… Le sol est tapissé de mousse, c’est agréable !

Tous portent des vêtements faits de feuilles d’arbres…

Synopsis

 En partant chercher du bois ce matin là, le bûcheron ignorait qu’il découvrirait un arbre magique, qu’il rencontrerait un djinn, et que sa fille, Ambre, deviendrait la princesse du royaume des esprits du désert… 

   Dans ce monde merveilleux, qui lui était inconnu, Ambre a tout ce qu’elle désire, elle a le droit à tout, sauf de voir le visage de son époux. Après quelques mois, la curiosité est trop forte, Ambre fini par succomber à la tentation et braver l’interdit. Bannie du royaume, seule dans un désert aride, Ambre parviendra-t-elle à surmonter les nombreuses épreuves auxquelles elle se trouve confrontée ? 

   Mélange de conte, marionnettes et de théâtre masqué, « Ambre » vous convier à un voyage poétique haut en couleurs, à la rencontre des djinns, les esprits qui habitent toutes choses, dotés de pouvoirs puissants mais pas toujours bienfaisants…

Photo Ambre

COstumes et musiques

Les comédiens évoluent dans un espace restreint, autour
duquel sont disposés : marionnettes, accessoires, éléments de décor et instruments de musique… 

   Tout est suggéré à partir de simples objets ou bouts de tissus : chambre princière, désert ou encore une ville magique… 

   Ils sont tour à tour arbre, montagne, chien, lion ou manipulateurs d’objets et de marionnettes… Une place importante est laissée à l’univers sonore : bruitages, airs musicaux, chants… 

   Les instruments utilisés sont nombreux et ne se ressemblent pas, ils ponctuent l’histoire de moments légers ou graves : la musique aussi peut raconter quelque chose. Ainsi, tout est fait pour permettre au spectateur de laisser libre cours à son imaginaire, recréer le monde, les mondes…

DISpositif scénique

 Intérieur ou extérieur, nous nous adaptons aux lieux qui nous accueillent ! Notre dispositif scénique peut être transposé dans différents lieux : préau d’école, appartement, parc, salle de spectacle…

 

   De plus, nous proposons à nos partenaires désireux d’accueillir « Ambre » une séance d’initiation où nous partagerons, avec un groupe d’enfants, notre démarche artistique : la théâtralisation d’un conte. Au programme : manipulation de marionnettes, création de dialogues, bruitages, chants… Nous pouvons fournir un cahier pédagogique réalisé spécialement autour de ce spectacle afin de guider votre approche.

NOte d'intention

En famille ou à l’école, nous pourrons échanger autour des thématiques que nous livre ce magnifique conte débordant de morale et aborder des sujets actuels comme l’acceptation de la différence mais aussi les notions de respect, d’amour, de pardon…

Clandestinopolis

L'histoire

À bord d’un tramway, Hippolyte Wetters, alias Destin N°7111968, membre d’une organisation extrémiste de droite flamande, le Vlaams Belang, est plongé dans de sombres réminiscences. Voilà près de trois jours qu’il ne peut se résoudre à sortir du tramway de la ligne 8. De station en station, ses souvenirs défilent. Il pense au suicide de sa fille dont il se sent responsable et se met à divaguer. Hanté par le remords et le chagrin, il croit reconnaître sa fille sous les traits d’une passagère. Il reçoit par la suite la visite d’un passager nommé Dieu, d’un Fou se prenant pour Antonin Artaud, ainsi que la mort elle-même, comme autant de signes annonciateurs de son destin tragique. Ses pensées s’emballent à tel point qu’il en vient à parler tout seul. C’est ainsi qu’il est confondu avec un dangereux terroriste… 

Note d'intention

Cela fait déjà trois jours qu’Hippolyte Wetters est cloué sur son siège dans un tramway. Mais l’espace de Clandestinopolis s’élargit bien au-delà des limites de ce lieu unique. La pièce met en jeu une multitude de personnages, d’icônes, d’images, de lieux. Nous rencontrons, au cours de ce trajet sur la ligne 8, toutes sortes de figures réelles ou fantasmes – la frontière est mince – par Hippolyte Wetters. Ainsi se croisent et parfois même s’affrontent Dieu, la Mort, Antonin Artaud – ou serait-ce un fou qui se prend pour l’écrivain ? – un chef de brigade, une voyante et bien d’autres encore.
Nous prenons le parti de ne compter que sur une équipe de 5 comédiens pour interpréter l’ensemble des personnages, 18 en tout. Ce qui nous conduit inévitablement à réinterroger les rapports comédiens-personnages et comédiens-spectateurs. Le spectateur est convié à suivre la double errance physique et mentale d’Hippolyte Wetters : à travers la ville, de station en station, mais également de souvenir en souvenir. C’est d’abord l’écriture fragmentée de Mustapha Benfodil qui m’a interpellé. Une écriture qui nous met au défi de raconter et de mettre en scène une pièce où espace et temps sont éclatés, puisque ces derniers se font et se défont au rythme des souvenirs d’un homme pris à son propre piège. Cette cadence nous a conduit à chercher une forme simple et souple.

NUAGE AMOUREUX

Dans la contrée imaginaire du Pipeau, Aïché possède un jardin luxuriant que convoite Seyfi, un homme à qui toutes les autres richesses appartiennent. Il fera tout pour le lui prendre, jusqu’à demander au diable de l’assécher. Le nuage, éperdument amoureux de Aïché, fera tout pour contrer les desseins cupides de Seyfi et pour protéger sa bien aimée.

Mélange de contes, de théâtre masqué, de musique,  le nuage amoureux aborde diverses thématiques : la cupidité, les relations femmes-hommes, la nature et la possession, et vous invite à découvrir la naissance du monde.

 

Descriptif scénique : Présence de masque et de costumes dans un style médiéval, peu de décor autour, ce dispositif scénique est transposable dans diverses lieux : préaux d’école, appartement, parc, salle de spectacle, …

Public visé : Tout public, à partir de 6 ans.

Durée du spectacle : 35 minutes